INFORMATIONS CONCERNANT LA PRODUCTION DE SEMENCES


 

Produire des semences certifiées nécessite la connaissance de la plante, mais surtout de l'itinéraire de production et de contrôle conseillés pour l'obtention des semences de bonne qualité.

Les itinéraires techniques utilisés sont ceux préconisés par la recherche et les normes techniques de contrôle et de certification sont celles autorisées par la loi 10-2006 AN.

La certification des semences est matérialisée par un certificat et une étiquette scellée par l'organisme de certification qu'est le Service National des Semences. L'étiquette est de couleur blanche pour la semence de base, bleue pour la semence certifiée R1 et rose pour la semence certifiée R2 et R3.

L'étiquette doit comporter les mentions suivantes : Burkina Faso, nom du service officiel de certification, espèce, variété, catégorie de semences (base, R1, R2 ou R3), numéro du lot, quantité déclarée, année de production.

L'étiquette doit être placée aussi à l'intérieur de l'emballage.

Définition de la semence certifiée

La semence agricole se définit au sens de la loi 010-2006/AN, comme « un matériel ou un organe végétal ou une partie de matériel ou d'organe végétal (graine, bouture, bulbe, greffon, rhizome, tubercule, embryon...) susceptible de reproduire à l'identique l'individu dont il est issue ».

Le contrôle de qualité désigne l'ensemble des activités menées par les services compétents visant à vérifier que la pureté variétale ou génétique des semences, leur état physiologique ou sanitaire ainsi que les normes technologiques sont conformes aux règlements techniques en vigueur au Burkina Faso.

La certification est l'aboutissement d'un processus de contrôle de qualité au champ et au laboratoire permettant de s'assurer que les semences présentées sont conformes aux normes et règles définies dans les règlements techniques.

Types officiels de semences

Selon la nomenclature agréée sur le plan international, la multiplication des semences se fait par les classes ou catégorie de semences suivantes : Semences de Souche, Semence de Pré-base, Semences de Base et Semences Certifiées.

  1. La semence de souche

La semence de souche ou semence du sélectionneur est une semence de haute pureté génétique issue du travail de sélection de l'obtenteur. La semence de souche est habituellement représentée par le symbole « Go » pour signifier qu'elle est le point de départ de toute multiplication de semence. Elle est produite et strictement gérée par les institutions de recherche obtentrices des variétés.

 2.  La semence de pré-base

Elle sert à la production de la semence de base. Elle est représentée par le symbole « G1, G2, G3 » et désigne la première, la deuxième et la troisième génération de la multiplication de la semence de souche. Elle est produite et strictement gérée par les institutions de recherche obtentrices des variétés.

3. La semence de base

La semence de base est habituellement représentée par le symbole « G4 » pour signifier qu'elle constitue la quatrième génération ou multiplication de la semence de souche. Elle est produite et gérée par les institutions de recherche obtentrices des variétés. La semence de base est produite sous le contrôle de qualité d'un organisme officiel de certification.

4. La semence certifiée

La semence certifiée, habituellement représentée par les symboles « R1 » ou « R2 » désigne la semence obtenue par la première (R1) ou la deuxième (R2) multiplication de la semence de base. La R2 n'est scientifiquement réalisable et conseillée que pour les semences d'espèces autogames, échappant à la pollution génétique, grâce à leur mode de reproduction.

La semence certifiée est produite par tout producteur inscrit sur la liste officielle des semenciers et contrôlée par le Service National des Semences (SNS). Le contrôle de qualité se réfère à des normes et règles définies dans le registre de la législation semencière.

Conditions à remplir pour produire de la semence certifiée

Toute personne physique ou morale, individuelle ou associée, peut produire des semences au Burkina. Cependant, il est indispensable de remplir les conditions suivantes contenues dans la loi sur les semences végétales à savoir :

S'inscrire sur la liste des producteurs de semences

C'est l'inscription qui confère, la qualité de producteur semencier ; elle s'obtient en déposant auprès du Service National des Semences, un dossier comprenant une demande timbrée, une fiche d'identification dûment remplie en trois (03) exemplaires, une justification de connaissances en production de semence et le reçu de versement de la taxe unique d'inscription.

L'inscription sur le registre des producteurs semenciers donne lieu à la délivrance d'un récépissé d'inscription, exigible lors des contrôles.
Le refus d'observer les instructions et consignes durant deux années consécutives conduit le producteur fautif à la radiation du registre. La loi punit sévèrement les usurpateurs de titres de producteurs de semences.

Justifier les compétences en production de semences

Le producteur postulant à une production de semences doit faire preuve de connaissances en production de cette spéculation. Une attestation de formation en techniques de production de semences délivrée par une structure compétente est nécessaire.

Disposer d'un minimum de moyens financiers et matériels

La production de semence de maïs exige la disponibilité de terre en un tenant et de moyen financier pour supporter les frais de productions (intrants, pesticides, frais divers,...). La production doit être en un seul tenant et respecter notamment, les conditions minimales de superficies exigées.

Obligation d'utiliser des semences de base pour la production de semences certifiées

Le producteur semencier doit pouvoir à tout moment, justifier l'origine des semences qu'il multiplie par la présentation du certificat ou du reçu d'achat ou de tout document justificatif accompagnant les sacs de semences de base qu'il a acquis pour la production de semences certifiées.

Obligation de soumission à la supervision technique et au contrôle de qualité

Le producteur semencier doit produire des semences sous la supervision technique et le contrôle de qualité du Service National des Semences, conformément aux normes et règles définies dans le cadre de la législation semencière.

Organisation de la production de semences certifiées

La production de la semence certifiée est assurée par différents types de producteurs parmi lesquels on peut citer :
- Les producteurs individuels privés ;
- Les sociétés semencières ;
- Les groupements de producteurs semenciers isolés ou en union ;
- Les associations et les Organisations Non Gouvernementales ;
- Les stations de recherches agricoles des institutions de recherches obtentrices de variétés.

Au plan national, l'Union Nationale des Producteurs Semenciers (UNPS-B) regroupe les Unions régionales (URPS), elles-mêmes constituées du regroupement des Unions Provinciales (UPPS). Elle est chargée de coordonner l'ensemble des activités de production de semences certifiées de ses membres sur le territoire national.

L'ensemble de ces acteurs produit avec leurs moyens propres et assurent eux-mêmes la vente de leurs produits. Ils se soumettent comme l'exige la loi semencière au contrôle de certification du Service National des Semences chargé du contrôle et de la certification.

Les producteurs bénéficient de l'encadrement technique des services agricoles au niveau central et décentralisé. Les différentes représentations de la recherche agricole sont aussi des partenaires privilégiés de ces producteurs, en tant que obtenteurs des variétés des différentes espèces et donc fournisseurs des semences de base.

Calendrier des évènements

Octobre 2020
D L Ma Me J V S
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Aller au haut